Actualités Prospective Industries
Grille de lecture stratégique

Des collaborateurs multi-compétents

Dans des organisations ouvertes, il faut gérer un élargissement de compétences des collaborateurs, tout en maintenant des expertises très pointues sur des sujets de plus en plus complexes.

  • Digitalisation, lean, attractivité, qualité, responsabilité sociétale des entreprises, etc., l’entreprise conduit des projets transverses, ce qui conduit à ouvrir les organisations.
  • Cela oblige les collaborateurs à acquérir des compétences multiples. Dans le domaine technique, par exemple, les ressources humaines ont besoin de maîtriser le marketing pour développer la marque employeur ; davantage en contact avec le client, le technicien ou l’ingénieur doit maîtriser la relation clients.
  • L’évolution vers un dialogue direct entre l’entreprise et le consommateur pourrait conforter cette tendance et renforcer encore l’importance des soft skills, ces compétences comportementales, humaines et relationnelles.
  • Pour autant, l’industrie nécessite une expertise pointue sur des sujets, notamment technologiques, qui deviennent plus complexes. La poly-compétences ne saurait se faire au détriment de cette expertise. Les spécialistes sont-ils appelés à devenir également généralistes ? L’équation est compliquée.
  • C’est ainsi qu’apparaissent des cursus croisés sur des enjeux transverses. Par exemple, le programme de formation proposé par Greenflex et l’Ademe pour former les directeurs financiers des usines afin de les sensibiliser à l’efficacité énergétique, ainsi que les conseillers bancaires chargés de financer des dispositifs qui vont dans ce sens.
  • Cette pluridisciplinarité des métiers annonce peut-être une évolution des syndicats, pour lesquels la question de la représentativité pourrait se poser.