Actualités Prospective Industries
Article

Comment faciliter le recrutement et l’intégration ?

Alors que certains prônent la simplification des tâches, pour faire face aux difficultés de recrutement, d’autres misent sur la formation interne pour faire rapidement monter en compétences les collaborateurs.

  • Face aux difficultés de recrutement et au turn-over, des entreprises simplifient les tâches pour faciliter l’accès de personnes non qualifiées. Pour compenser, elles misent sur la digitalisation et le renforcement des process. Par exemple, une PMI a investi dans une machine de mesure d’acquisition automatique afin d’éliminer les erreurs d’interprétation humaine.
  • Cette tendance à une forme de « re-taylorisation (intensification des rythmes, augmentation des contrôles, perte d’autonomie et marges de manœuvre) peut-elle avoir une incidence négative sur l’attractivité des métiers et de l’entreprise, ainsi que sur l’implication des salariés ? Et ce, au moment où les collaborateurs expriment le besoin de davantage de sens et d’épanouissement professionnel. Autrement dit, cette approche peut-elle renforcer encore plus les problèmes de recrutement ? Et n’y-a-t-il pas un risque de perte de savoir-faire ?
  • À l’inverse, d’autres industriels développent les formations en immersion pour les salariés non qualifiés, afin de les faire monter rapidement en compétences et combler le décalage entre formation initiale et besoin du terrain. Par exemple, un industriel a fait appel à un chaudronnier formateur indépendant pour faire bénéficier à ses employés de formations sur-mesure.
  • À la clé, un double avantage : valoriser le salarié avec une approche individualisée et assurer une productivité plus rapide pour l’entreprise.

thierry-maulard "Il faut être fou pour être dirigeant aujourd’hui en France. Quel que soit le métier, on n’arrive pas à recruter de nouvelles compétences. On organise des audits de compétences pour chaque salarié afin de former. On ne cherche plus des savoir-faire mais des savoir-être. S’il y a l’envie, on peut faire quelque chose ! On ne trouve plus de collaborateurs ! Où sont-ils ? Nous fidélisons nos salariés actuels avec des petits plus par exemple, l’utilisation du matériel de l’entreprise pour leurs besoins personnels. »

Thierry Maulard, Prod-Options