Skip to main content
Actualités Prospective Industries
Article

Quand l'inflation met à mal le low-cost dans l'industrie

L'inflation aurait-elle raison du low-cost dans les pays où les salaires sont indexés sur la hausse des prix ? C'est le cas de la Roumanie où les entreprises appliquent cette politique pour fidéliser leurs collaborateurs. 

Avec un taux d'inflation qui dépasse les 15 %, l’augmentation des salaires en Roumanie est 3 à 4 fois plus importante qu’en France. Elle rogne les marges des sites industriels roumains et reconfigure la notion de « low-cost ». 

Pour éviter de fermer leurs sites en Roumanie, les maisons-mères françaises investissent dans leur modernisation. À sa grande surprise, une entreprise mécanicienne française a réalisé que le prix de revient de pièces était plus compétitif sur son site français que celui en Roumanie. Elle considère désormais ce dernier comme une entité autonome qui doit être rentable. 

Les sites roumains vont devoir travailler sur leur productivité, développer des activités complémentaires, adresser des marchés de proximité dans les pays de l’Est... Cette nouvelle configuration permettra également aux maisons-mères de raisonner « multisites » et « activité globale », en répartissant la charge entre les sites français et roumains, qui se concurrenceront. 

Les contraintes en matière d’approvisionnement de matières et de compétences incitent les entreprises à davantage de flexibilité dans leur organisation avec leurs filiales.

Cette flexibilité peut-elle générer de nouveaux modèles pérennes ?