Skip to main content
Actualités Prospective Industries
Opportunité

Le spatial au cœur des révolutions industrielles

La révolution spatiale va avoir un impact considérable non seulement sur les activités industrielles liées directement au secteur de l'espace, mais aussi sur celles plus traditionnelles. Un article réalisé à partir d’un webinaire, organisé par Prospective Industries, de Lucien Rapp, Directeur Scientifique de la Chaire Sirius.

  • L’espace 3.0 à l’heure du partenariat public/privé

Traditionnellement organisé par les États, le spatial s’ouvre au secteur privé et passe de l’exploration à l’exploitation. En étant capable de réduire par dix la facture du lancement, le secteur privé attire de nouveaux opérateurs.

Le partenariat public/privé se déroule dans un contexte international dominé par la compétition entre les États-Unis et la Chine, une guerre technologique pour assurer le leadership sur la planète. Les programmes se succèdent sur la Lune ou sur Mars.

  • Trois segments de marché

Conception de satellites plus petits, de plateformes spatiales, de panneaux solaires… l'espace ouvre des opportunités de développement directement liées à son exploitation. Depuis janvier 2021, avec l’introduction en France de nouvelles normes imposant à chaque opérateur de satellite de s’occuper de l’après-exploitation, une filière de recyclage des débris spatiaux pourrait apparaître : récupération et exploitation des carburants et des métaux, harponnage, filets, etc.

On distingue trois segments de marché :

  • segment terre/espace avec la construction de satellites, leur lancement, leur mise sur orbite ;
  • segment espace/terre avec la radiolocalisation, la radio, la télévision, l’Internet par satellite ;
  • segment espace/espace, avec la surveillance et la maintenance des satellites.

Des activités plus traditionnelles sont également concernées. Ainsi, Essilor, le leader mondial des équipements d'optique ophtalmiques s'intéresse au sujet, car la visibilité étant moins bonne dans l'espace, les problèmes de myopie pourraient se multiplier.

  • L'espace au cœur de la révolution industrielle

La valeur ajoutée industrielle s'oriente vers des services basés sur des données. Ces dernières proviennent pour la plupart de l'espace. L'écosystème industriel devient donc de plus en plus dépendant du secteur spatial.

Les prestations deviennent de plus en plus complexes pour développer des services sur-mesure. Par exemple, les logisticiens utilisent des données spatiales non seulement pour localiser un véhicule mais aussi pour déterminer quel mode de transport est le plus sûr et le plus rapide. De même, les datas indispensables pour faire circuler le véhicule autonome proviennent directement de l'espace.

Le commerce des données introduit de nouveaux entrants, des start-ups qui se développent très rapidement. On assiste à une effervescence industrielle rendue possible par l’intérêt qu’y porte le secteur financier international.

  • Une infrastructure au service de contenus

L’arrivée de la 5G va, en premier lieu, servir les besoins de l’industrie, notamment la robotisation et l’automatisation.

Les constellations de satellites, dans lesquelles les Gafam* investissent, deviennent une infrastructure au service de contenus et de l’Internet des objets. L’exemple du frigo qui scanne les yaourts pour apprécier leur date de péremption et éventuellement commander illustre parfaitement les liens inextricables qui lient le secteur spatial à tous les secteurs terrestres, et plus généralement à notre quotidien.

*Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft

 

Phrases sorties

« L’essor des technologies spatiales va créer de nouvelles dépendances à l’égard de l’espace. Peut-on imaginer retrouver son chemin sans GPS ? »

« Les révolutions en cours (énergétique, numérique, cybernétique, spatial) vont converger pour amplifier le mouvement de progrès technologiques. »

Lucien Rapp, Directeur Scientifique de la Chaire Sirius