Actualités Prospective Industries
Grille de lecture stratégique

Recruteur, candidat : comment parler le même langage ?

L’attractivité, l’adhésion à un projet ou à une entreprise, les campagnes de recrutement, etc. sont avant tout une histoire de perception, de langage. Sommes-nous bien sur la même longueur d’ondes ? Il faut trouver le bon espace d’acculturation entre dirigeants et salariés.

pi1910 recruteur candidat

  • Un dirigeant qui recrute se trouve confronté à des candidats qui ne partagent pas le même univers. Si bien que chaque partie peut mettre une intention différente derrière chaque mot : là où un recruteur exige de la performance, un candidat cherche de l'épanouissement ; la loyauté réclamée par l'entreprise peut être entendue comme de la confiance par la future recrue ; face aux impératifs de discrétion, le candidat souhaite, lui, de la transparence, etc.
  • Il est donc essentiel que le recruteur se projette dans l'univers du candidat, se mette à sa place pour prendre le temps de comprendre qui il est, quelles sont ses attentes, afin de délivrer le bon message. Le même exercice que l'on pratique avec ses clients pour créer un nouveau produit, par exemple.
  • Chacun peut ensuite s'acculturer à l'autre dans un espace commun. Cette phase d'acculturation est d'autant plus importante qu'aujourd'hui les collaborateurs peuvent être motivés par leur emploi, leur mission, sans pour autant être attachés à leur entreprise. Le lien se crée sur des projets, mais surtout sur une équipe, premier levier de fidélisation de la génération Z, et sur le dirigeant.
  • La qualité du management devient donc un enjeu majeur. Dans ce domaine, les différentes enquêtes montrent que la France affiche un retard important dans toutes les dimensions : autonomie des salariés, encadrement des managers et organisation du travail.

En savoir plus : “L'Entreprise attractive. Créez de nouvelles dynamiques avec la communication”, Isabelle Noury.