Actualités Prospective Industries
Article

Chine : consolider son marché intérieur pour mieux rebondir à l’extérieur ?

Seule puissance mondiale à avoir retrouvé le chemin de la croissance en 2020, la Chine se recentre sur son marché intérieur, ce qui pourrait favoriser son développement sur les marchés extérieurs. Elle fait de sa stratégie systémique une force.

Le plan quinquennal chinois 2021-2025 prévoit de recentrer l’économie du pays sur le marché intérieur. Il met l’accent en particulier sur l’approvisionnement alimentaire, l’énergie et les technologies. Cette façon de réduire l'exposition et la vulnérabilité du pays aux chocs extérieurs pourrait, paradoxalement, favoriser son expansion sur les marchés extérieurs.

Concrètement, le plan quinquennal prévoit :

  • d'augmenter le PIB, au niveau des pays développés d’ici à 2035 ;
  • d'accélérer le développement scientifique et technologique, notamment dans le domaine du quantique, et la production industrielle à haute valeur ajoutée en profitant des bas coûts de production ;
  • de limiter les exportations sensibles pour garantir la sécurité nationale ;
  • de moderniser l’armée d’ici à 2027 pour renforcer sa sécurité ;
  • d'atteindre la neutralité carbone d’ici à 2060, en multipliant par 10 les capacités de production d'énergie solaire, et par 7 celles reposant sur l’éolien et le nucléaire. 

Principal atout du pays, l’importance de sa population (1,4 milliard d’habitants) favorise les économies d’échelle et l’exportation. Par exemple, la densité de la population permet au pays de concurrencer les constructeurs étrangers de véhicules électriques à l’export, tout en développant son marché intérieur. La Chine possède ainsi plus de la moitié du parc mondial de véhicules électriques.

Sa stratégie systémique et autoritaire est également un fort avantage pour la Chine. Toujours concernant les véhicules électriques, la Chine peut à la fois répondre à un problème de pollution, se doter d’infrastructures pour faciliter la commercialisation de ses produits et avoir la capacité de production et de contrôle des approvisionnements, ce qui lui permet de dépasser les contraintes réglementaires.

Autre exemple, en 2024, la Chine détiendra une capacité de production solaire de 370 GW en 2024, soit 2,5 fois celle des États-Unis et 15 fois celle de la France*.

*Source : Wood Mackenzie